Le NPD force la tenue d’un vote sur la pertinence de la période de questions

29 septembre 2014

OTTAWA – Le NPD se sert de sa journée d’opposition aujourd’hui pour mettre de l’avant une proposition visant à améliorer la période des questions, dont l’objectif principal est de rendre le Parlement plus démocratique et de s’assurer que le gouvernement ne pourra plus se servir de tactiques malhonnêtes pour éviter de répondre aux questions.

« Les députés ont le devoir d’assurer le bon fonctionnement du Parlement. Si le Président pense qu’il n’a pas le pouvoir nécessaire pour obliger les ministres à donner des réponses pertinentes, les députés doivent agir et lui donner ce pouvoir. Les Canadiens méritent qu’on leur dise la vérité », a affirmé le leader parlementaire du NPD, Peter Julian (Burnaby—New Westminster).

Les conservateurs affirment que leur période des questions est la plus efficace du monde entier. Mais les faits contredisent clairement cette affirmation. Les députés ont posé un total de 355 questions pendant les neuf séances de période des questions qui ont eu lieu du 15 au 26 septembre :

• 56,6 % ont mérité une réponse d’un ministre;

• 43,4 % ont mérité une réponse d’un ministre d’État ou d’un secrétaire parlementaire.

« Le NPD croit que les ministres du gouvernement ont l’obligation de dire la vérité et d’offrir des réponses claires aux questions importantes comme celle concernant l’envoi de soldats dans le cadre d’une mission militaire à l’étranger. Notre motion est simple, engageante et elle améliorerait notre démocratie », a ajouté Peter Julian.

                                                                                                  – 30 –