Le NPD rejette tout projet pétrolier dans le port de Gros-Cacouna

OTTAWA – Le NPD profitera de sa journée de l’opposition aujourd’hui pour convaincre le gouvernement conservateur de rejeter tout projet pétrolier éventuel dans le Port de Gros-Cacouna, l’habitat naturel du béluga du Saint-Laurent, une espèce menacée.

«Au fil des derniers mois, les Québécois ont été clairs: ils ne veulent pas de ce port pétrolier, surtout pas dans la pouponnière des bélugas », a indiqué le porte-parole adjoint en matière d’environnement, François Choquette (Drummond).

Il ne reste aujourd’hui que 880 bélugas dans le fleuve Saint-Laurent et ce mammifère marin est une espèce menacée en vertu de la Loi sur les espèces en péril. La proposition de ce projet pétrolier de TransCanada à Cacouna s’établirait au cœur même de l’habitat où les femelles mettent bas et où les bébés passent les premières semaines de leur vie.

 « Un tel projet aurait un impact direct sur les bélugas ainsi que sur le parc marin Saguenay-Saint-Laurent. Nous devons agir afin de protéger notre environnement. Joignez-vous au mouvement le 18 octobre lors de notre prochaine journée d’action nationale!», lance le député de Chicoutimi – Le Fjord, Dany Morin.

Texte de la motion du NPD:

Que, de l’avis de la Chambre, le projet pétrolier du Port de Gros-Cacouna, qui ne servirait qu’à l’exportation du pétrole canadien non-transformé, aura un impact négatif sur l’économie canadienne en entraînant des pertes d’emplois bien rémunérés, constituera une menace environnementale inacceptable pour l’écosystème du Saint-Laurent, notamment la population de bélugas, et par conséquent, n’est pas conforme au principe de développement durable et doit être rejeté.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Nadine Belley-Traoré, attachée de presse, (418) 550-1769 ou dany.morin.c1a@parl.gc.ca

https://action.npd.ca/page/event/detail/journenationaledaction/wr4y